Avec
qui ?

Né en 1983, Julien passe son enfance dans un village Essonnien où très vite sa mère le sensibilise à l’image à travers le cinéma et la photographie. Curieux de tout, il fait ses études en art appliqués à Paris où il vit pendant dix ans et travaille dans un groupe d’édition et de presse en tant qu’assistant directeur artistique jusqu’en 2014. Il crée par la suite le Studio JY basé principalement sur la direction artistique en communication visuelle print, et est parallèlement professeur en démarche créative dans une agence-école sur Paris.

 

Sa passion pour la photographie et l’envie de raconter des histoires le conduisent à réaliser plusieurs films. En 2010 il réalise sa première fiction, un court-métrage intitulé Dimanche, puis en 2013 son premier moyen-métrage En forêt, les souffles sombrent. Il se tourne également à plusieurs reprises vers le documentaire avec notamment en 2011 un film pour le designer Thomas Bastide célèbre pour son travail chez Baccarat, en 2014 avec le court-métrage Murmures d’un homme sur le peintre Frank-E Rannou pour les éditions By The Art, et plus récemment avec le film documentaire Dans quel monde je fuis après un voyage/tournage de 5 mois à travers la France.

Depuis 2009, Julien expose son travail photographique : Au cœur de la Roda, un reportage sur le baptême des capoeiristes - Deuxième vie puis 10 ans plus tard Troisième vie, sur l’aspect poétique des endroits et objets oubliés - Inside America puis Cuba, photographies contemplatives et sociales tirées de deux road-trip sur le territoire américain - Ah si ! exposition sur le thème de la chaise au côté du collectif “Les culs par terre” - Hommes/femmes, portraits mettant en valeur les rondeurs pour le magazine Plump - Les visages de Saint Victor de Buthon, portraits d’habitants d’un petit village du Perche pour Mutinerie Village.

 

Instagram : @studiojy_photo

Julien
Ysebaert